La Confédération des Élèves, Étudiants et stagiaires Africains Étrangers au Maroc est une organisation estudiantine de la jeunesse, démocratique, apolitique, laïque, pacifique et à but non lucratif qui regroupe en son sein tous les élèves, étudiants et stagiaires Africains étrangers au Maroc par le biais de leurs communautés estudiantines affiliées à elle 41) pays d’Afrique.

Cette Confédération a connu le jour le samedi 07 février 1981 lors d’une rencontre entre les Etudiants, Elèves et Stagiaires, conformément au dahir 1-58-376 du 3 Joumada I 1378 (15 novembre 1958) réglementant le droit d’association tel qu’il a été modifié et complété.

Son siège social est à Rabat sis à la Cité Universitaire Internationale avenue des FAR Hay Riad, Rabat

Elles est composée d’un  Comité Exécutif notional  avec un Conseil Confédéral, présidé par ISSA BOUREIMA HASSANE  et un bureau exécutif national dirigé par le secrétariat exécutif National en la personne de Abdoulaye BARRY.

Elle a une représentation effective sur l’ensemble du territoire Marocain avec 13 sections régionales dont chacune  est représentée par un bureau coordonné par le secrétariat général.

Avec plus de 100 000 membres au Maroc.

Le CNJS

Pour ceux qui ne le savent pas, le Conseil National de la jeunesse du Sénégal (Cnjs) est une plateforme qui regroupe les organisations nationales de jeunesses, créée en 1954 Pour garantir cette représentativité, le Cnjs a mis en place des conseils régionaux de jeunesse dans toutes les régions du Sénégal.

 

Le CNJS se charge de coordonner l’ensemble des projets et activités de jeunesse, d’assurer la représentation des jeunes dans les décisions et missions internationales. Le Cnjs s’est défini aussi pour mission de promouvoir le renforcement institutionnel et la gouvernance associative des organisations de jeunesse. La formation civique, technique et professionnelle est également au centre des préoccupations du conseil.

Il a abordé beaucoup de sujets tels que les perspectives économiques au Sénégal et les défis de l’emploi, les mécanismes de la promotion de la migration régulière au Sénégal, la politique de décentralisation, rôle des organisation et mouvements de jeunesses, mais sur la thématique Pétrole et gaz au Sénégal :  contenu local, perspective pour l’emploi des jeunes.

Il ambitionne d’assurer la représentation des jeunes dans les instances de décision et les missions internationales, de promouvoir le renforcement institutionnel et la gouvernance associative des organisations de jeunesse ; de participer à la formation civique, technique et professionnelle des jeunes ; de favoriser l’innovation scientifique et le développement numérique au profit d’une utilisation et d’une promotion saine chez les jeunes ; d’impulser et de coordonner la participation de la jeunesse à des actions de développement communautaire, d’intérêt national ou local;  d’entretenir chez les jeunes un esprit de protection de l’environnement et de la nature ; de développer la santé chez les jeunes et de lutter contre les IST/SIDA et la toxicomanie ; d’encourager par ses initiatives, des relations de fraternité, de compréhension mutuelle et de coopération entre les jeunes du Sénégal ; de promouvoir l’équité et l’égalité des genres… entre autres.

Il est présidé par KHADIM DIOP depuis 2017.

AFRICAN YOUTH ARCHITECTS (AYA), is a non-profit NGO officially registered in The Gambia on March 23, 2018, to serve as a continental youth-led nonprofit organization that aims at serving as a catalyst to monitor programmes of action for youths- to mainly focus on the implementation of the World Programme of Action for Youth, the SDG’s, and the AU AGENDA 2063.

AYA is governed by young African leaders from across the African continent and has 10 (Focal Points) in 10 different African countries, namely: The Gambia, Senegal, Burkina Faso, Niger, Nigeria, Congo Brazzaville, Liberia, Lesotho, Togo and Egypt.

The goal of the organization is to make exceptional young African leaders and the African youth organizations more capable of delivering their mandates to the youth of Africa in all sectors.

The sole objective of AYA is to launch an international campaign on the attainment of a relevant and a quality education for all.

She is founding by FATOU HYDRA

AFRICAN CITIZENS ASSOCIATION (ACA) est une organisation non gouvernementale panafricaine créée en Février 2017 au Maroc par Papa Ousmane FAYE, un étudiant-chercheur sénégalais en Géopolitique et Relations Internationales à l’université Cadi AYYAD de Marrakech.  Le but premier d’ACA est de participer à la conscientisation des jeunes sur les enjeux de développement auxquels l’Afrique fait face.
Conscient des enjeux socio-économiques débouchant sur la question de l’employabilité des jeunes, sachant que ceux-ci constituent la majorité de la population (65% âgés de – 25 ans) et l’avenir de l’Afrique;

il est impératif d’agir d’urgence afin de donner un lendemain meilleur à ces jeunes désœuvrés dont leur inactivité menace l’état de paix et sécurité du continent comme   nous pouvons le constater.

Ainsi,se contextualisant dans une dimension économique particulière, à savoir le potentiel en termes de ressources naturelles et de ressources humaines que regorge l’Afrique, la question de l’employabilité des jeunes ne devrait jusqu’aujourd’hui être un problème majeur.

C’est donc à partir de cette question que va se structurer la vision d’ACA pour asseoir son département principal qui est l’entrepreneuriat. Par ailleurs, l’ACA s’active aussi dans d’autres domaines de recherches à travers ses départements qui sont les suivants :

Paix et Sécurité

Leadership et citoyenneté

Immigration et droit de l’Homme

Education et Culture

Environnement

AFRICA GREEN CONNECTED est une organisation a but non lucratif qui lutte en faveur de l’environnement. Elle a pour mission principale de connecter les pays africains via l’environnement (contre l’avancée du désert). C’est aussi une plateforme qui réunit des jeunes africains conscients et déterminés autour d’une vision commune qui est celle de protéger la nature, éduquer les générations futurs et verdir nos collectivités. Elle est présente dans plusieurs pays africains.

Cette organisation milite pour la protection de l’environnement sous diverses formes :

Cette organisation milite pour la protection de l’environnement sous diverses formes :

-La lutte contre la Salubrité ;

-La lutte contre la déforestation

-La plantation des arbres ;

-L’aménagement des espaces verts ;

-La sensibilisation des jeunes (écoles, université, quartiers) sur la question de l’environnement ;

-Organisation des tables rondes, des conférences, des campagnes de sensibilisation etc…

-Organisation et réalisation des programmes (OPERATION ZERO WASSAKH, ECO-RUNNING, OPERATION 50M UNE POUBELLE…)

-Tri et Recyclage des déchet

Il est fondé par Moubakar SOGAR

La Cameroonian Students’ Association in Morocco (CASAM) est une organisation apolitique, dynamique et à but non lucratif visant principalement assurer l’intégrité et la cohésion de la communauté estudiantine Camerounaise au Royaume du Maroc.

Elle a connu le jour le 27 avril 1988 à Rabat. Son siège est à la  rue du rif Souissi – Rabat. BP 1790 (Ambassade du Cameroun au Maroc ).

Dans son rôle d’association rassembleuse, la CASAM organise chaque année des activités culturelles, éducatives et distractives, à savoir : un tournoi sportif d’été appelé « Ndamba », l’accueil des nouveaux venus, une journée d’intégration des nouveaux venus appelée, un concours d’entreprenariat denommé « Casam Innov », un casting de talent dénommé « Casam Got Talent », une journée culturelle ainsi que d’autres activités connexes citées par la suite. En termes de collaboration avec les autres associations, la CASAM est un membre actif de la Confédération des Étudiants et Stagiaires Africains du Maroc (CESAM).

Elle est représentée dans chaque ville par un bureau régional.

Elle a environ 2000 membres sur le territoire Marocain.

Elle est présidée par Mansour Adamou

L’Association des Etudiants et Stagiaires Tchadiens au Maroc (AESTM) est un cadre d’union, de cohésion et de rapprochement des étudiants et stagiaires tchadiens vivants au Maroc.

Elle représente les étudiants et stagiaires tchadiens du Maroc et oeuvre afin de résoudre dans la mesure du possible les diverses difficultés que rencontrent les étudiants(es) et stagiaires tchadiens (ennes) et aussi promouvoir la culture et l’image du Tchad à travers ses diverses activités.

L’AESTM a été créé le 06 août 1976 à Rabat,Son siège est à la rue du Ouled Farès et rue Ihou derrane, Souissi – Bir Kacem, Rabat-Maroc. BP 10170 (Ambassade du Tchad au Maroc ). elle est donc quadragénaire aujourd’hui. Elle est dirigée par sept (7) membres élus appelés Bureau Exécutif (B.E). Forte de plus de mille (1000) adhérents, le nombre de ses adhérents n’a cessé de croitre (voire doubler) depuis à peu prés cinq (5) ans et tend à franchir le seuil de deux milles (2000) membres dans les années à venir, surtout avec la politique de rapprochement et d’intensification de coopération Sud-Sud prônée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu le glorifie et l’assiste dans ses oeuvres.

A l’instar des autres associations communautaires soeurs, l’AESTM est une association à but non lucratif, affiliée à aucun parti politique ni un groupement confessionnel. Elle est une association déterminée par les objectifs ci-après :

De défendre les intérêts matériels et moraux de ses membres;

De renforcer les liens de solidarité, d’amitié, de cohésion et d’entraide à la fois avec ses membres, et avec les autres communautés estudiantines soeur et le pays d’accueil, le Maroc;

De valoriser et de permettre une meilleure exaltation de la culture tchadienne au Maroc; faciliter l’intégration de ses membres au sein de la société marocaine ;

D’organiser et d’animer les activités culturelles, scientifique, sociales et sportives pour l’ensemble de la communauté tchadienne ;

D’établir et d’entretenir des relations avec toute association ou organisation

poursuivant les mêmes objectifs.

En termes de coopération avec les autres associations, l’AESTM est un membre actif de la Confédération des Étudiants et Stagiaires Africains du Maroc (CESAM).

Elle est représentée dans chaque ville par un bureau régional.

Elle est présidée par YAYA MAÏDE ALI

Cercle Parlementaire des Députés Juniors du Logone et Chari a été créé le 18 septembre 2014, son siège social se trouve à Kousseri au Cameroun. À travers la plate-forme sous régionale qu’il a mis en place « Kousseri – Vacances – Jeunes », dans le Bassin Lac-Tchad pour lutter contre fléaux sociaux qui minent l’épanouissement de Jeunesse. Il a comme axe d’actions:

 Sensibilisation contre les maladies endémiques et épidémiologiques, contre la pauvreté en milieu urbain et rural, contre l’avancée du désert et la déforestation,

 

 

contre l’extrémisme violent et la radicalisation des jeunes faces aux phénomènes du terrorisme dans le Sahel et Bassin du Tchad à travers

l’Organisation des forums, conférences, tables rondes des jeunes sur les questions liées à leurs développement. Ensuite, la formation des jeunes dans le domaine des activités génératrices de revenus pour une prise en charge des jeunes non scolarisée. A cet effet, notre objectif principal est d’inculquer aux jeunes les notions de Paix, Vivre – ensemble et la cohésion sociale en prônant une vraie intégration sous régionale entre les peuples riverains du Lac-Tchad et du Sahel.

Ses activités ont impacté environ 5000 jeunes du département du Logone et Chari.

Il a connu le jour par et est présidé par le jeune très dynamique Oumarou Abdoulaye député jeune à l’Assemblée Nationale Honorable, qui, depuis l’âge de 10 ans milite sans cesse pour les droits d’enfant.

CHAPITRE I : CONSTITUTION-DENOMINATION-SIEGE-DURE-OBJET

Il est créé le 19/08/2018 à Maroua une Association Tous Ensemble pour le Développement en abrégée « T.E.D » dans la Région de L’Extrême-Nord, Arrondissement de Maroua 1er à caractère apolitique et à but non lucratif qui se fixe pour objectif de promouvoir l’Education et le Bien-être des enfants, des actions de solidarité et d’entraide entre ses membres qui s’engagent par ailleurs à contribuer au développement socio-économique et culturel.

L’Association visée à l’article 1er est dénommée Tous ensemble pour le Développement « T.E.D »

Siege social

Le ressort territorial l’association couvre la région de l’Extrême-Nord. Son siège social est dans l’Arrondissement de Maroua 1er, Département du Diamaré quartier Domayo il peut être transféré en cas de besoin en tout autre lieu du territoire nation par décision de l’assemblée générale.

La durée de vie de Tous Ensemble pour le Développement elle est créé pour une durée indéterminée ; sauf dissolution anticipée en Assemblée Générale des membres.

L’association Tous ensemble pour le développement a pour objectif global de promouvoir les droits des enfants.

De manière spécifique il s’agit de contribuer à la prise en charge et à l’amélioration des conditions de vie des enfants.

Dans cette optique, elle entend menée les activités suivantes :

  • Promouvoir des activités socio-économiques et culturelles.
  • Faire parrainer les enfants démunie et orphelins
  • Crée une cellule d’assistance féminine
  • Participer à l’insertion sociale des enfants défavorisé
  • Faire des actes humanitaires en favorisant les couches sociales défavorisées
  • Identification et encadrement scolaire des enfants
  • Susciter et collecter une épargne en son sein.
  • Promouvoir des activités citoyennes

Le territoire d’intervention de cette association couvre principalement la région de l’Extrême-Nord. Toutefois, l’association peut étendre sa zone d’action.

L’association Tous Ensemble pour le Développement est ouverte pour tous les jeunes de Maroua.

Il est dirigé actuellement par ABOUBAKARI DALDAVA